You are on Medair Suisse  Medair is also available in your country
Visit Medair États-Unis

La famille de Matra sait ce que signifie devoir fuir à cause des conflits. Matra est restée aussi longtemps que possible dans son village natal, en Irak, alors que tous ses voisins étaient déjà partis.

Mais tout a changé lorsqu’un groupe armé a frappé à sa porte. Sous la contrainte, Matra et son mari les ont laissés entrer et ont dû répondre à leurs questions. Sous le regard apeuré des enfants, ils ont fouillé toute la maison.

« Ils m’ont ordonné d’aller dans la pièce d’à côté avec mes enfants et ils ont fermé la porte. Mon mari est resté avec ces hommes ; lorsque nous les avons entendus sortir, nous pensions qu’il était allé fermer le portail derrière eux. Nous avons attendu son retour, mais il n’est jamais revenu. »

Matra a tout fait pour retrouver son mari ; après avoir demandé à tous ses voisins s’ils avaient de ses nouvelles, elle est même allée questionner les hommes responsables de son enlèvement.

« Ils m’ont répondu : ‘Arrête de poser des questions à son sujet, il n’est plus là’. Ayant perdu tout espoir de revoir un jour mon mari, j’ai décidé de fuir. »

Matra et ses quatre enfants se sont rendus à Kirkouk, en Irak, où ils ont trouvé refuge dans un camp de déplacés. Même si la vie dans le camp était difficile, leurs besoins les plus urgents étaient couverts.

À la fin de la même année, Matra a entendu que son village était de nouveau en sécurité. Avec ses enfants, elles y sont retournées, mais tout avait changé.

Tout recommencer

« À notre retour, nous avons trouvé une ville fantôme. J’avais peur. La maison était complètement saccagée. »

Incertaine de leur avenir, Matra espérait toutefois pouvoir subvenir à nouveau aux besoins de ses enfants dans leur village.

Elle avait entendu qu’une organisation appelée Medair soutenait les rapatriés en leur fournissant une aide financière. Avec cette aide, ils pouvaient s’acheter les articles indispensables pour reprendre leur vie en main après la crise, et ainsi préserver leur dignité. Matra, agricultrice avant les conflits, s’est acheté une vache.

« Comme cette vache a mis bas, nous en avons deux maintenant. Actuellement, la moitié du lait sert à nourrir mes enfants et l’autre est réservée au veau. Quand il sera sevré, nous pourrons gagner de l’argent en vendant le surplus. Désormais, mes enfants mangent des yaourts et boivent du lait tous les jours. Je suis à nouveau en mesure de subvenir à leurs besoins. »

Un nouvel espoir

Pour de nombreux Irakiens, retourner à la maison n’était qu’un rêve lointain. Mais c’est maintenant une réalité. De nombreuses familles, comme celle de Matra, peuvent à nouveau rentrer chez elles, dans des régions de l’Irak désormais sorties du conflit. Mais elles ont tout à reconstruire. Les années de crise ont provoqué des dommages parfois irréparables aux maisons, écoles, centres médicaux et infrastructures vitales. Ces personnes ont besoin d’un appui continu afin de pouvoir se relever.

Medair vient en aide aux populations en soutenant et renforçant la capacité des centres de santé, en distribuant aux familles des solutions d’hygiène et des articles ménagers, et en offrant un soutien psychosocial, souvent essentiel, aux rapatriés comme aux déplacés.

En cette période de Noël, êtes-vous prêts à faire route avec des familles irakiennes, comme celle de Matra, afin de les aider à se relever de la crise ? Votre générosité est un cadeau d’espoir qui donne à ces précieuses personnes la force de tout recommencer.

Cliquez ici pour faire un don du montant que vous choisirez. Avec CHF 50.- par exemple, vous permettez à une famille de s’acheter des articles ménagers essentiels.

UN IMPACT DURABLE
Aidez une famille à prendre un nouveau départ en lui offrant des articles ménagers indispensables.

CHF 30

Set de cuisine
Articles ménagers de première nécessité pour une famille

CHF 130

Chauffage
Pour tenir au chaud une famille durant les rudes mois d’hiver

CHF 600

Vache
Moyen de subsistance et source de revenus pour une famille

Donner plus

Choisir un montant